Partagez

J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL)

Voir le profil de l'utilisateur http://madsounds.forumactif.org/t1117-cal-mcfly http://madsounds.forumactif.org/t52-j-ai-fait-le-mort-pour-voir-qui-danse-sur-ma-tombe-cal#65 http://madsounds.forumactif.org/t69-french-kiss-to-chaos
Cal McFly
Cal McFly


J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL) 2fjp
MESSAGES : 731
DATE DE NAISSANCE : 12/10/2000
NAME : léanna, kush coma.
CRÉDITS : @cagoule(sorrynotsorrypouravoirmiscetavatarlà)
JOB : kebabier au döner kebab.
COEUR : je l'effleure de toutes mes forces, elle m'est fleur de toutes les siennes.
mad sounds in your ears

J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL) Empty
MessageSujet: J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL)   J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL) Icon-clockLun 12 Oct - 13:23


- lucas mcfly -
Ma dentition un cimetière
J'viens du tiers-monde six pieds sous terre
De l'autre côté du monde silence ou crève
La violence est nécessaire
La Russie sur Paris, je vais partir d'un ulcère
L’addiction mon pire adversaire
@la nébuleuse des aigles (nessbeal), tumblr
nom complet lucas mcfly, gosse condamné à porter le patronyme tanguant entre la bonne blague et un ridicule personnage des bandes dessinées des bas étages. on sait jamais si y'a ce s invisible, inutile à la fin, alors on l'a écorché son nom à lucas, on lui a arraché les jambes, les bras, les sens pour en laisser que trois lettres, cal. simplement. un surnom pauvre, dont deux trois lettres se sont perdues quelque part sur le bitume canadien, pour un sale gosse des rues monochromes et sales.  âge vingt-deux ans déjà, ou seulement qu'il est là, qu'on comprend pas ce qu'il fout à errer de ruelle en allée, la capuche couvrant ses yeux féroces, sa peau de feu la nuit. vingt-deux ans qu'on le regarde de travers, qu'on le pointe du doigt lui et son corps un peu bancal, et coloré de nébuleuses bleutées à chaque coins de peau. origines cal n'a pas vraiment d'origines en particulier, c'est plus un enfant du monde qu'autre chose. chez les mcfly, tout le monde baise avec tout le monde, tout est bancal, rien n'est stable, y'a une part de vie qui s'effondre chaque jour chez eux. alors cal se dit enfant de la terre, de rio, à paris, du caire jusqu'à tokyo, de la forêt amazonienne jusqu'au plus hauts sommets de l'himalaya. insouciant, la tête dans les étoiles, on s'en demanderait presque s'il ne  viendrait pas d'une autre planète lointaine. job il est moins que rien à temps plein, bien qu'on puisse le retrouver la plupart du temps à fouler le carrelage de son kebab au sud de la ville avec son gang de voyous des bacs à sable. situation familiale les mcfly, synonyme de bagdad. melting-pot des âges, des origines, des milieux sociaux, on peut pas faire une famille plus bancale, qui se serait déjà écroulée depuis longtemps si le père mcfly n'avait pas recollé chaque briques entre elles. avec un nombre incalculable sur une ou même deux mains de frères et soeurs, cal il a fini par s'en foutre, par les éloigner de sa propre existence, pour seulement laisser cami la jumelle, et sa mère. les mcfly, c'est juste l'occasion pour lui de s'amuser un peu, de frapper, tacler, et recevoir quelques coups qui font du bien aussi. situation amoureuse c'est le bordel émotionnel, une histoire de carcasses pathétiques et sacs d'os qui s'attirent et se repoussent, des nuits de feu et de billets verts censées rester sans aucune attache. mais cal brise les règles, cal tombe pour elle et ses courbes au goût des mille et une merveilles. amoureux d'une courtisane pour son numéro de charmes censé durer le temps de quelques étreintes et baisers volés. situation financière il a rien à part une gueule qui pourrait faire chavirer plus d'une ou trois vieilles peaux de vancouver, un sourire qui ravage et un regard qui tueorientation sexuelle écrire ici. avatar reece king.


hiding tonight
(un) cal, c'est un enfant de vancouver. il a toujours vécu là, entre les ruelles miteuses et les voix faussement rauques, souillées par la cigarette ou l'air lourd, noir des quartiers malfamés. on le voyait souvent errer, pour chasser les fantômes de ses idées noires la nuit, accompagné de son éternelle bande de voyous. (deux) cal, c'est le mec qui tangue entre l'adolescence et ses passions, et la responsabilité d'être adulte. il n'a jamais su prendre sur lui, se poser quelques instants pour prendre des décisions importantes dans sa vie vide de sens. alors il déconne, cal, il se consume et se perd, c'est pas vraiment le genre de gars avec qui on prévoit de passer sa vie, c'est pas le genre qui impose le respect et ses lois, parce qu'au fond, c'est juste un vieux type des bas étages. (trois) cal, c'est un gros fou, celui qui aime prendre le danger à main pleine, lui foutre une droite, un high kick, imposer la loi de la jungle. le danger, le tabou, on dirait que ça lui coule dans les veines. avec la famille qu'il se colle au cul et ce père qui a fait grimper chaque courtisanes de vancouver, on savait quel destin attendait cal.
(quatre)
(cinq)
(six)
(sept)
(huit)
(neuf)
(dix)


pseudo propriété ta bite. prénom réciproque ma chatte. âge contrapposé mon cul ton smiley préféré pizzaboissonculotte. la pizza, c'est bon ?  J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL) 3215897262  J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL) 3215897262 la couleur de tes chaussettes mélancoliquement pourpre  ta chanson préférée je suis dingue de toi nabilabila, sofiane. scénario ? mon corps n'appartient qu'à jackie un big up, un dernier mot ? big up au tétong et à eddy  J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL) 3914822086  J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL) 2737848970   J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL) 898731056

Revenir en haut Aller en bas

J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» Annexe 3 - Les vampires et leurs différents rangs
» Haiti le dernier espoir...
» vent malin
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAD SOUNDS :: présentations-