Partagez|

saturn boy (caia).

Invité


Invité

MessageSujet: saturn boy (caia).   Dim 29 Nov - 17:18

cette obscurité qu’elle apprécie tant baia. la noirceur du ciel canadien apaise ses tourments, le tumulte de ses pensées qui s’affolent un peu trop parfois. oui, la nuit est bien cette unique et simple chose qui calme son malaise. ce mal être formant cette boule au creux de son estomac perpétuellement présente. elle n’a jamais pu s’y habituer, au désespoir. elle vit avec, se lève chaque matin avec. cette même sensation. seulement ce soir, tout a un goût différent pour baia. un peu moins amer, un peu plus excitant. non le crépuscule ne fait pas disparaitre ce sentiment indescriptible. ses quelques mots résonnent encore au fin fond de son esprit. ses paroles à lui, à l’autre bout du fil. ces quelques mots qui s’entrechoquent qu’elle tente tant bien que mal de chasser en comptant le nombre de voitures rouges qui défilent devant ses yeux. ce vieux truc de gosse. il ne lui a pas dit grand chose, cal. ils ont seulement convenu d’un point de rendez-vous, à quelques rues de chez elle. elle n’en sait pas plus, baia. se dit pourtant qu’elle n’aurait jamais du accepter de l’y retrouver. comme à chaque fois qu’elle le voit. elle sait pas trop. elle sait pas ce qu’il lui veut, à jamais vouloir la toucher, à jamais vouloir ce pourquoi il la paye. dans un sens, elle s’en trouve rassurée, n’ayant jamais offert ses services en contrepartie d’argent. elle se contentait juste de se déhancher sur ce vieux parquet, dénudée. l’exception, c’était bien cal. mais cal n’est pas comme les autres. cal est étrange. cal se contente de la sortir, et de la regarder. mais baia, elle le connait pas vraiment. baia elle reste sur la défensive. elle s’dit qu’elle devrait arrêter de le fréquenter parce que ce genre de conneries avec un presque inconnu, c’est pas pour elle, parce qu’elle sait pas vraiment où ça va la mener et que l’avenir, ça la fait flipper. mais c’est plus fort qu’elle. ça l’attire. et encore une fois, elle attend, patiemment. elle attend patiemment contre ce réverbère au coin de cette rue. trop près du club à son goût. comme si celui-ci ne la libérait pas de cette seule nuit de la semaine où elle n'en passait pas les portes. elle attend de voir où tout cela va l’emmener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madsounds.forumactif.org/t1117-cal-mcfly http://madsounds.forumactif.org/t52-j-ai-fait-le-mort-pour-voir-qui-danse-sur-ma-tombe-cal#65 http://madsounds.forumactif.org/t69-french-kiss-to-chaos
avatar
Cal McFly



MESSAGES : 731
DATE DE NAISSANCE : 12/10/2000
NAME : léanna, kush coma.
CRÉDITS : @cagoule(sorrynotsorrypouravoirmiscetavatarlà)
JOB : kebabier au döner kebab.
COEUR : je l'effleure de toutes mes forces, elle m'est fleur de toutes les siennes.
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: saturn boy (caia).   Lun 7 Déc - 20:28

rendez-vous sous les reverbères, baia, aux néons encore plus lumineux que nos regards qui se fondent l'un dans l'autre, plus colorés que nos coeurs qui battent à l'unisson, loin de tout.
nuit totale qui pèse sur ses épaules, la fraîcheur de cette brise hivernale engourdit totalement ses doigts, et pourtant, le corps de cal brûle, au rythme de son pas pressant dans la nuit canadienne. cinq minutes de retard, merde. il l'avait appelé, à la va-vite, enfin, il voulait se donner ce genre bad-boy je m'en foutiste, mais chaque mot était dosé pour ne pas briser ce lien fragile qui relie leur coeur abîmé. ça doit être la mille et unième fois qu'il croise ces lumières enchanteresses accrochées au plafond obscur hivernal qu'offrait la voûte céleste, qu'il voit ces gamins qui ont grandi trop vite se battre au nom de leur honneur à ce croisement là de downtown eastside, et pourtant le noeud serré sous le diaphragme de cal ne veut décidément plus le quitter depuis le temps. ses pas s'enchaînent, foulant bruyamment le bitume crade, et son esprit s'emmêle autour du corps mouvant de baia qui réside depuis bien trop longtemps entre ses idées noires. il aimerait cal, lui dire, lui dégueuler tout ce qu'il a sur le corps, le coeur, l'âme quand il l'aperçoit, ses jambes fines comme des allumettes sur le point de rendre l'âme, les yeux bien trop rouges quelque fois, au point de se demander si elle n'a pas seulement bu, ou si elle a un peu pleuré après une rendez-vous foireux. il aimerait, entourer ses épaules blanche comme la nacre des plus brillantes perles des fonds marins, lui dire que ça va aller, que c'est rien, qu'il sera là. mais baia s'en fout, qu'il soit là ou pas. baia aura toujours cette senteur du dégoût au fond de sa gorge, au creux des lèvres. brillant sous les réverbères, il l'aperçoit, et c'est comme un ouragan qui détruit tout sur son passage à l'intérieur de son corps d'enfant ayant grandi trop vite. il s'approche, à pas de velours, retire sa capuche pour laisser son visage à l'air libre, avant de lâcher d'un air bien trop désinvolte "hey, salut. y'a un espèce de sourire un peu con qui vient se fondre au creux de ses lèvres, il est content de la voir, aussi resplendissante que jamais, entourée des rues sales et sombres des quartiers dégueulasses de vancouver. désolé de te déranger si tard, j''avais envie de te voir. tu m'as manqué, baia. je t'aime baia, on s'achète un van, et on va dévaler les routes canadiennes avec juste toi et moi à bord de notre véhicule au moteur foireux, on dormira enlacé sous les étoiles du pays parce que les hivers glacés n'arriveront jamais à stopper la flamme qui brûle si fort en nous quand nous sommes l'un contre l'autre. ça te dit on fait un tour au parc d'attraction, j'crois qu'il est toujours ouvert, et j'ai un peu de thune pour les manèges. un rire nerveux s'échappe, et la voix de cal se fait bien trop hésitante pour son caractère habituellement de glace. j'suis un gros gamin, mais j'le vis bien. ça va être marrant promis.

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-- TILL WE DIE
don't you start trippin' up on me, taste that pain, ain't it oh so sweet, don't you stop give it up for me, ain't no shame back it up on me
Revenir en haut Aller en bas

saturn boy (caia).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» SATURNE 9 ANS TYPE BICHON RISQUE EUTHA (63) CLERMONT FERRAND
» Histoire délire
» Armée Révolutionnaire : Saturn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAD SOUNDS :: rps-