Partagez|

sur la route + timéo & kieren

Invité


Invité

MessageSujet: sur la route + timéo & kieren   Sam 7 Nov - 1:29

Ils t’ont inscrit au lycée. Comme ça. Sans rien demander. Mais c’est pour toi. Alors évidemment, ils ont le droit. Ils ont tous les droits. Non, ils prennent tous les droits. Eux. Ces inconnus qui t’ont arraché à ta vie pour t’en donner une nouvelle. Et toi, t’es paumé au milieu de tout ça. Au milieu de ce monde qui te correspond si peu.

T’as aucune envie de retourner à l’école. T’as jamais vraiment aimé ça. Ennuyant à crever. Trop éloigné de la réalité. Et toi, tu la connais la réalité. Celle des galères de frics. Celle de la rue. Des bagarres. De la drogue. Toi tu l’as déjà vu. Tu y as vécu. Grandis même. Et l’école, c’est juste bourré de conneries. T’as arrêté avant d’obtenir ton diplôme. C’est pour ça qu’ils te renvoient là bas. Au lycée. Putain de lycée. Tu vas avoir l’air con en plus. Le gamin de 19 ans au milieux de ceux de 17. Pourtant, tu sais pas vraiment pourquoi, tu te laisses entrainer vers la voiture. Et ta mère dépose un baiser sur ton front qui te fait grimacer. T’as jamais eu ça toi. Même à 9 ans. Alors t’en veux pas à 19. « Bonne journée mon grand » Tu grognes vaguement avant d’entrer dans la voiture, t’affalant sur le siège arrière.

Tu détestes tout ça. Cette opulence ostentatoire. Cette histoire stupide de chauffeur qui te suit partout. Absolument partout. Parfois, t’as même envie de lui demander s’il veut pas carrément te la tenir pendant que tu pisses. Au fond, tu devrais pas réagir comme ça. Parce que c’est juste son boulot. Mais il représente tout ce que tu regrettes de ta vie d’avant. Cette liberté qui te seyait tant. Et désormais, il n’est que ton gardien de prison. Ton regard croise un instant le sien dans le rétroviseur avant qu’il ne démarre, abandonnant derrière vous ta mère faisant de grands signes d’au revoir.
A vomir.

Et il te dirige vers l’école. Tu restes un instant là. Sans rien dire. Puis ton regard est attiré par une pancarte « Autre direction ». Et ça te plait bien ça. Autre direction. Alors brusquement, tu te redresses. T’iras pas à l’école. Plutôt crever. T’as fais des efforts pour eux. Des efforts inconcevables. Et t’en vois aucun de leur part. Il est temps d’exprimer tes choix. Et ça commence par là. « Tournez là »
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: sur la route + timéo & kieren   Dim 8 Nov - 22:00


Le jour qui se lève, malgré l'heure si peu avancée de la mâtiné. Ça ne durera pas ce soleil qui éclaire la ville quand tu ouvres les yeux. D'ici quelques semaines après, le noir du matin reprendra ses droits. C'est comme ça. Tu profites donc de ce temps là, du peu qu'il reste à savourer de matin éclairé avec une lumière qu'il ne faut pas payer. Tu prends ton café sur ton balcon en pull et caleçon, te fichant de savoir si ta voisine se rince l’œil avec délectation. Peu importe. Elle débarque ensuite, ta sexy. Elle observe le ciel prononçant à peine quelques mots. Le matin vous vous ressemblez, c'est bien le seul instant d'une complicité réellement liée. Elle tend sa tartine proche de ta bouche alors que t'en pique une bouchée, et tu rentres. Rituel habituel d'un duo bien rodé. Vous êtes comme ça. Sauf qu'elle, elle retournera se coucher, et toi tu vas devoir aller bosser. Mais tu ne l'envie pas, les cours, les devoirs et tout ça... Tu enfiles un pantalon noir, simple, classique, basique. Pas de costume obligatoire, mais ça y ressemble pourtant. T'enfiles une chemise blanche, une veste que tu ne mets que pour le travaille. T'aimes tes week-end pour ce changement de couleur dans ta manière de t'habiller. En partant tu te ravises. T'attrapes ton blouson de moto, aujourd'hui tu vas profiter des derniers moment de fraicheur si peu brutale.

La route est peu longue, et bientôt t'arrives face à la demeure de tes patron. Immense, imposante, sobre. Tu fais le tour, ouvrant ce garage auquel t'es trop habitué. Aujourd'hui ta moto dormira tranquillement. Tu vires ton casques, ton blouson, tu tires un peu sur ta veste pour éviter tout froissement. Et c'est partit. Amener le gosse à l'école. Temps libre jusqu'à midi, le reprendre, le ramener ensuite pour l'après-midi. Temps libre. Puis le récupérer à l'école. Baby-sitter c'est pas la même chose ? Peu importe. Tu Sors la voiture hors du garage, la faisant rouler jusqu'à la porte d'entrée alors que tu restes dedans laissant à ta patronne l'intimité qu'elle peut vouloir avec son rejeton. Tu restes concentré sur ton volant derrière tes vitres teintées. Puis la portière s'ouvre, et le gamin s'affale sur la banquette sans aucune volonté. Bonjour.. Tu lances en démarrant le moteur, et après tu te tais. T'es pas un chauffeur de taxi, t'as pas à faire la discussion et ça te va très bien.

Tournez là Sortant de tes pensées durant ce feu rouge, tu relèves le regard dans ton rétroviseur central. Surprit de sa requête ton regard se tire vers les quelques directions possible. Que ce soit à droite ou à gauche c'est pas ton chemin. Le chemin le plus court et celui qui est en face, sinon vous serez en retard. Tu répliques avec une voix blanche d'émotion ne comprenant pas tellement son envie. L'amener à l'école c'est ton job, et ton chemin tu le connais parfaitement pour l'avoir apprit lorsque tes patron t'ont dit le nom de l'école où tu allais l'amener.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: sur la route + timéo & kieren   Dim 15 Nov - 17:48

« Le chemin le plus court et celui qui est en face, sinon vous serez en retard. » Tu soupires. Parfois, tu te demandes sincèrement s’il est lent, con ou s’il le fait exprès. Alors t’abandonnes tes affaires à l’arrière de la voiture, te détachant pour te faufiler jusqu’à la place avant. « Ouais, justement ! » Tu jettes un coup d’oeil à son visage surpris par ton action, t’asseyant correctement sur le siège sans faire un seul mouvement vers la ceinture. Peut-être que c’est ta façon à toi de côtoyer ce danger désormais disparu de ta vie. « De toute façon, le lycée, c’est pas pour moi. » Tu lui souris vaguement avant d’appuyer sur le bouton allumant la radio. La musique qui en sort te convient parfaitement et un sourire s’affiche sur ton visage tandis que tu augmentes le son.

« Vous voulez pas faire un tour plutôt ? » Tu l’sens septique. Peur de défier des ‘nouveaux parents’ probablement. La pompe à fric. « Puisqu’apparemment, on va passer notre vie ensemble, on pourrait p’tète apprendre à s’connaitre ? » On sent que ça te plait pas. Là. Au fond de ta voix. C’est qu’une excuse. Au fond, tu t’en fous un peu. C’est certainement pas pour ça que t’as pris la décision de ne pas y aller. C’est juste que … t’as fait tellement d’effort pour t’adapter. Pour être ce gosse qu’ils attendaient tous. Le garçon poli. Bien élevé. Parfait. Mais tu l’es pas. T’es pas comme ça. Et chacune de leurs décisions ne font que t’enfermer un peu plus dans ce rôle qui n’est pas le tient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: sur la route + timéo & kieren   Sam 19 Déc - 0:04


Il t'surprend. C'est certain même qu'il t'surprend quand il passe sur le siège avant. Tu lâches un instant des yeux la route pour le regarder faire avant de te remettre à fixer devant les sourcils légèrement froncer. Ouais, justement ! Justement ? Toi t'as des ordres. Pas d'lui. De son père. De sa mère. De ceux qui t'payent pour un boulot sans complication que tu adores considéré à ton passé. Un truc simple. Conduire. Ne pas avoir à songer à quoi que ce soit d'autre que la route qui défile. Et là il vient un peu emmerder ton programme. De toute façon, le lycée, c’est pas pour moi. Tu buges un instant. D'puis quand la jeunesse décide de cela ? T'es pas un bon exemple ouais. Sauf que toi t'es pas sur d'avoir bien réussit ton passé. Puis ce sont pas tes affaires non ? Qu'il y ailleou pas c'est pas ton truc si ? Sauf que t'es payé pour l'amener et le surveiller. C'est pas à vous d'en décider je pense... j'ai des ordres.. Tu répliques distant. Parce que t'aimes pas qu'il soit assis à l'avant. Parce que t'aimes guère son doigt qui enclenche la radio. Parce que tu regardes les panneaux songeant à comment reprendre ton chemin correctement.

Vous voulez pas faire un tour plutôt ? Tu lèves un sourcils cette fois-ci. Pardon ? ... Il y a cours pour vous.. Tu répliques vaguement pommé. Il devait être sympa. Pas chiant à conduire, pas chiant à gérer. T'es pas nourrice juste chauffeur de base. Non t'es militaire mais c'est un job que tu ne veux plus mentionner. Puisqu’apparemment, on va passer notre vie ensemble, on pourrait p’tète apprendre à s’connaitre ? Alors là il te scie carrément. Tu détournes le regard de la route réellement pour lui lancer un regard dans le genre "j'ai une tête à cela ?" ... Je suis chauffeur et depuis votre.. retour, je dois avoir un oeil sur vous. J'suis pas votre nourrice ni votre mec de compagnie. Tu répliques froidement. Tu t'en rends compte après quelques secondes de silence. Bordel, c'est quand même vaguement ton boss... par appartenance à cette famille. Si vous voulez parlez de votre vie faites le... mais je ne vois pas en quoi me connaître vous rendra ma présence plus sympathique. Tu finis par expliquer avec réalité. Tu sais que tu le fais chier. Et pourtant t'as vaguement suivit la route qu'il voulait... sans perdre de vue dans ta tête le chemin pour rejoindre son lycée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: sur la route + timéo & kieren   Mar 22 Déc - 12:15

« C'est pas à vous d'en décider je pense... j'ai des ordres.. » Des ordres. Encore et toujours des ordres. Parce qu’ici, y’a rien d’arbitraire. Tout est décidé à l’avance. Aucune place à l’improvisation. Sauf que toi, l’improvisation, c’est ta vie. C’est comme ça que t’as grandi. Alors tu laches un petit rire nerveux « …des ordres… »
Ca te laisse un peu songeur. A tout ça. A cette vie d’ici. Tu te demandes comment tu aurais été si tu n’étais jamais parti. Si tu avais été élevé dans cette famille et non à l’autre bout du pays. T’aurais surement ressemblé à ton frère. Petit con fini.

« Je suis chauffeur et depuis votre.. retour, je dois avoir un oeil sur vous. J'suis pas votre nourrice ni votre mec de compagnie. » Tu l’observes lui aussi. Et tu sers un peu les dents, répondant aussi froidement que lui. « J’ai pas besoin de chauffeur. » T’as envie de rajouter qu’il sert foutrement à rien mais tu te retiens. Tu l’aurais pas fait avant. Lui cracher à la gueule son inutilité. A croire que la décence que ta famille attend de toi commence presque à t’atteindre. Tu soupires, observant le décor défiler. « Si vous voulez parlez de votre vie faites le... mais je ne vois pas en quoi me connaître vous rendra ma présence plus sympathique. » Tu te renfermes un peu. Il t’agace. T’es fatigué de tout ça. De toujours devoir te forcer. Tu voudrais au moins être toi même quand tes ‘parents’ ne sont pas là. Pouvoir souffler de tout ça. Alors tu souffles froidement « c’est bon, laissez tomber » avec de monter le son de la musique un peu plus fort.

Et le silence s’installe un instant. Pesant. T’espères simplement qu’il te ramène pas à l’école. Parce que tu t’y sens pas à ta place là bas. Comme nul part ici à bien y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: sur la route + timéo & kieren   Dim 3 Jan - 0:26


Il rigole un peu. …des ordres… Toi tu te tends. T'aimes pas son audace, t'aimes pas sa manière d'être, de râler contre tout, de remettre en cause. Peut-être parce que tu bosses. C'est lui ton boulot. Si c'était ton pote tu verrais ça autrement. Le gosse ramené après des années. Tu pourrais peut-être comprendre. Ou pas. Cerveau trop malmené. Entre ordre à exécuté, et discipline instauré, t'as du mal encore avec les autres projets. Il est là, à ne pas te faciliter la vie, c'est tout ce que tu en sais. Du reste c'est sa vie. Tu n'y accordes ni attention ni intérêt. On te l'a pas demandé, lui même semble peu envieux de quoi que ce soit...

J’ai pas besoin de chauffeur. Parfois tu te demandes s'il arrête jamais de râler. Puis tu te regardes un instant dans le miroir et tu te dis que t'es qui pour juger ? Toi t'arrives à peine à cracher un mot sur quoi que ce soit. Lui il râle ouais, mais il dit des trucs. Pauvre mec handicapé. Tu lui jettes un regard à ce mec totalement paumé. Tu sais pas tellement pourquoi tu dois t'en occupé. N'est-il pas assez grand pour ce gérer ? Paranoïa d'une famille sans doute trop marqué d'un drame passé. Tu veux pas juger, ni leur manière à eux, ni les siennes. Même si très clairement il parait beaucoup plus réaliste que cette famille pour qui tu bosses. Tu as finit par apprécier le père, pas la mère, mais le père. Tu vois plutôt facilement sa manière d'agir, de réagir, sa logique stricte et droite. Trop de politesse, trop d'argent, mais tu pourrais le comprendre. Le frère t'as jamais eut affaire à lui. Et ce petit dernier arrivé... pas du même moule, c'est visible. c’est bon, laissez tomber
Le son de la musique te fait te crisper, t'aimes pas que l'on touche à "ta voiture" aux commandes et à se que t'es censé gérer. Tes doigts se crispent sur ton volant, tu essayes de garder un calme qui trop souvent par en éclat ces derniers temps. Inspires. Expires. La route défile. Tu coupes sèchement le son. Si vous voulez que je vous amènes quelques part vous repassez derrière.. Ta voix est sèche, distante, dure. T'essayes de garder le contrôle et avec ce mec qui semble vouloir en faire qu'à son gré, c'est dur. Alors tu cèdes, un sacrifice pour un peu de self-control. Tant pis pour le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: sur la route + timéo & kieren   

Revenir en haut Aller en bas

sur la route + timéo & kieren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes
» "La Route Perdue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAD SOUNDS :: rps-