Partagez|

(leo) easy way out.

Invité


Invité

MessageSujet: (leo) easy way out.    Ven 30 Oct - 15:10

les heures filent, filent. aussi rapidement que sa planche sur le bitume froid du skatepark. le coucher de soleil le poursuit. ace voudrait défier le temps de le rattraper. mais la nuit finit toujours par gagner, plongeant vancouver dans l’obscurité seulement parsemée des points de lumières de la ville. depuis combien de temps trainait-il ici, il ne saurait le dire. mais ça l’empêche de divaguer, de penser à sa soeur. il s’inquiète pour elle. s’est toujours trop inquiété pour elle. d’ailleurs. filer au creux du vent lui permet d’oublier, d’engourdir son esprit de ces pensées sombres. il ne pense plus à elle, alors. n’est plus submergé par la rancoeur mêlée à la tristesse de ces moments. la planche sous ses pieds, les rues ne deviennent alors qu’un immense spot jusqu’à chez lui. il slalome entre les gens, slide sur les bords des trottoirs, ignorant les jurons de certains passants parfois bousculés sans le vouloir. son appartement est indécemment silencieux. ace, il n’a pas vraiment l’habitude d’être seul ici. y a toujours un de ses colocataires pour gueuler, rire et agresser les tympans des voisins de sa douce mélodie. il aurait pu se prendre un appartement seul, ace avec l’argent qu’il gagne. mais ça lui plait de vivre en communauté. de vivre avec ses potes. jamais l’âme en paix. il ne s’en plaint pas cependant. il se pose, la cancéreuse entre ses lèvres qu’il est à deux doigts d’allumer, briquet en main. et puis ça cogne contre la porte. doucement. il pose sa clope devant lui avant de se lever pour ouvrir. c’pas un voisin excédé par sa musique imaginaire, ni le proprio, ni le concierge. non. rien de tout ça. non. c’est léonor. elle s’tient devant lui, ses yeux plongés dans les siens. leo. combien de temps ne s’étaient-il pas donnés de nouvelles ? des jours, des semaines? il ne sait plus, ace. elle est juste là, devant lui. c’est tout ce qu’il sait. il est surpris de la voir débarquer ainsi, chez lui. qu’est-ce qui t’amènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noor Gallagher



MESSAGES : 744
DATE DE NAISSANCE : 25/05/1999
NAME : BALACLAVA (CHLOE)
CRÉDITS : @MONEY HONEY
JOB : PRINCESS
COEUR : GOLDIE
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: (leo) easy way out.    Sam 31 Oct - 0:41

( - LOOKING FOR AN EASY WAY OUT - )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
c'est déjà le temps de la nuit, putain. ses traits normalement doux et légers s'assombrissent, se creusent bien trop qu'ils ne devraient. son âme n'est que souillée, torturée par des pensées qu'elle préférerait chasser loin, bien loin. elle se sent vide, leo. trop vide, toute la pression de la journée remplacée par une saleté de tête qui tourne et qui tambourine. elle avance un pas devant l'autre sans forcément arriver à bien l'aligner. les larmes coulent sans qu'elle réussisse à les contrôler. mais elle s'en fou. elle pense à tellement de choses à la fois que tout s'entremêle, et ça mène à rien. ça mène jamais à rien, avec leo. parce qu'elle sème le bordel partout où elle ne pose ne serait-ce qu'un pied. parce qu'elle fout sa vie en l'air, et celle des autres avec, sans réellement le vouloir. mais c'est une tornade, leo. qui détruit sentiments, qui apporte du doute et de l'amertume qui viennent se coincer profond dans le thorax. et ça fait mal, horriblement mal. ça condamne à jamais, ça tue à petits feux. elle bouscule, elle attire des regards trop intéressés, trop indiscrets. leonor gallagher qui déambule comme une dépravée sur le bitume sans savoir où aller, putain. ça choque du monde, dans le quartier. y'a ces rares moments comme ça où elle préférerait qu'on la connaisse pas. où elle préférerait pouvoir faire des erreurs, quelques fois. parce que c'est humain. mais leo elle se le pardonne pas, le monde la pardonne pas. iz la pardonne pas. et c'est comme ça.
ace. c'est comme par instinct, comme-ci qu'on la guide, qu'on décide de ses pas. machine. ordure, qui regarde de trop vers le passé. elle sent même pas le temps passer, elle fait même plus attention aux audacieux qui la regardent de travers, leo. elle est devant chez lui. ce lui, qui semble lointain. un nom qu'elle n'a plus tellement l'habitude de prononcer. elle monte les marches, ne réfléchit plus, et toque violemment contre la porte qui manquerait presque de s'effondrer. "leo." inattendu. imprévu. elle sait pas, elle sait plus. et ace non plus. "qu'est-ce qui t'amènes ?" elle dévie un instant ses yeux des siens, pour se reprendre un peu, sécher quelques larmes qui sont restées. elle n'arrive toujours pas à ranger ses pensées, ou réfléchir un peu. alors elle s'avance d'un pas, et prend ace dans ses bras. elle sait pas trop pourquoi. mais elle le serre de toutes ses forces, de ses maigres et faibles paumes. ça dure un petit moment. elle se détache un peu des bras du brun, pour le regarder à nouveau. "ace. j'peux entrer ? juste pour rester un peu, j'te promets." au fond, ses yeux d'un bleu mer, d'un bleu clair, lui ont manqué. "j'suis désolée d'arriver comme ça." elle l'est, réellement. elle est trop faible, leo. elle comprends pas, elle y arrive pas. aide-moi à oublier, ace. mais ça, elle ne le dit pas.

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

feel like a brand new person, but i'll make the same old mistakes - -
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: (leo) easy way out.    Lun 2 Nov - 22:55

leo, elle est là. devant lui. les secondes défilent, et puis le silence. elle a les yeux vissés sur le sol, leo. ace ne voit pas tout de suite les perles salées qui s’font la malle sur ses joues. perles d’eau qu’elle essuie hâtivement du revers de sa main. il croise de nouveau son regard. non ace, il n’avait pas remarqué la tristesse dans ses  jolies pupilles lagons. il aurait voulu retirer sa dernière phrase, son ton un peu trop sec à son goût. mais, cela faisait un moment qu’il n’avait pu la regarder comme ça. passé d’une réalité à un simple mirage. un simple souvenir d’elle. c’était comme ça avec elle. c’était tout. et puis c’était rien. ace, il n’arrivait à la cerner, leo. il n’arrivait à déterminer ce qu’elle désirait réellement. ça lui était égal après tout. lui non plus n’avait jamais réellement su avec elle. ils vivaient l’instant, et c’était tout. elle s’avance la jolie blonde, réduit considérablement la distance entre eux avant de le serrer contre elle. soudainement. surpris. c’est ce qu’il est ace. il n’a pas l’habitude de ce genre de démonstration d’affection avec elle. c’est jamais aussi doux. après un instant d’hésitation qui lui parait être une éternité dans l’fin fond de son esprit, il la serre  délicatement contre lui à son tour. il voudrait pas la briser, la poupée. c’est la première fois qu’il la voit dans cet état, à leo. à fleur de peau, les larmes au coin des cils. il s’dit qu’il aime pas la voir comme ça. non. et puis elle s’écarte, rien qu’un peu. elle s’excuse, lui demande de passer la porte et de rester un peu avec lui, ici. il ne peut pas refuser ace. il n’a pas vraiment envie de refuser. alors il s’écarte pour la laisser pénétrer dans son appartement trop grand, trop vide. t’excuse pas c’est bon, vas-y entre. il la suit du regard alors qu’elle fait ses premiers pas dans la pièce. il referme la porte. il voudrait savoir ce qui la chagrine autant. ce qui semble autant la perturber. mais il hésite. une seconde. pas plus. il se passe quoi leo? pourquoi est-ce que tu pleures ? il se rapproche d’elle, haussant un sourcil. il aime sa présence, sans savoir réellement. pourquoi elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noor Gallagher



MESSAGES : 744
DATE DE NAISSANCE : 25/05/1999
NAME : BALACLAVA (CHLOE)
CRÉDITS : @MONEY HONEY
JOB : PRINCESS
COEUR : GOLDIE
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: (leo) easy way out.    Mer 4 Nov - 15:06

( - LOOKING FOR AN EASY WAY OUT - )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elle sent plus les larmes couler. elle le sent à l'intérieur, le torrent de sanglots qui inonde de trop ses pensées. alors serrer de toutes ses forces ace dans ses bras paraît être une évidence. elle contrôle pas, elle contrôle plus, leo. elle laisse faire, elle laisse ses mains la guider, se balancer, décider pour elle. des mouvements machinaux et spontanés. rien d'habituel avec ace. elle qui préfère tout calculer avec lui. chaque mouvement, chaque syllabe. tout. mais ce soir, c'est leonor. seulement leonor. et elle arrive pas à faire semblant. faire semblant d'être la princesse venue rendre visite à son preux chevalier. faire semblant de tout savoir contrôler. non, là, c'est juste une pauvre blonde pommée qui se rend chez celui qui lui rappelle le plus iz. putain. même elle, elle arrive pas à comprendre. elle veut plus chercher, elle a plus envie de torturer son esprit pour y trouver trop de culpabilité, trop de souvenirs qui font mal et qui restent coincés, qui empêchent de respirer.
ace la regarde les pupilles translucides emplies de compassion, d'un peu d'incompréhension aussi, alors qu'elle avance timidement dans cet appart qu'elle connaît encore trop bien. il a la voix douce, qui réchauffe un peu. qui résonne dans la tête comme un réconfort surprenant. elle s'est convaincue involontairement, leo, qu'iz est la maladie et qu'ace est le remède. mais c'est pas sain, et ça veut pas s'échapper de ses pensées, cette foutue idée.
avant, ace, c'était avec manipulation qu'elle jouait avec lui. c'était l'échappatoire à l'ennui, à toutes les choses désagréables de la vie. c'était celui qu'elle pouvait adorer un jour et détester l'autre. parce qu'elle en est devenue trop confuse, à se perdre dans le propre jeu qu'elle avait créer pour l'oublier. mais ça s'est amplifié, et elle a perdu depuis longtemps les cartes qu'elle avait en main, leo. elle les a éparpillées, dispersées, déchirées, sans même s'en rendre compte. c'est ce soir qu'elle réalise le bordel qu'elle a foutu depuis toutes ses années. et ça va pas, ça va plus. elle sait plus quoi faire, pas comment gérer. elle voudrait tout oublier.
"il se passe quoi leo ? pourquoi est-ce que tu pleures ? " elle renifle discrètement, dévie le regard, se sait plus trop où le poser. il se rapproche un peu d'elle, le regard intéressé. fallait pas qu'elle parle d'iz. fallait pas se plaindre, parler de l'interdit, elle veut pas, elle est pas comme ça. enfin, elle sait plus comment elle est réellement, leo. perdue dans le néant qu'est sa raison, le brouhaha qu'est sa vie. tornade destructrice. "je sais plus c'que j'fais. j'me comprends plus." c'est à peine si elle arrive à aligner deux mots qui ont du sens assemblés. elle lève des yeux qui hésitent, leo. n'osant pas regarder une autre réalité en face, n'osant pas trop l'affronter. "j'suis désolé de te faire subir ça, ace, je sais même pas pourquoi." elle tente un sourire, malgré le déchirement intérieur qu'il affiche. malgré le sous-ton de tristesse qui s'en dégage. il lui a tout de même manqué, ace.

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

feel like a brand new person, but i'll make the same old mistakes - -
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: (leo) easy way out.    Lun 30 Nov - 21:55

ils se tiennent face à face, immobiles. l’un et l’autre, à quelques longs centimètres. elle renifle, baisse les yeux un instant leo. il voudrait savoir. voudrait connaitre les raisons de ses larmes, de ce regard hagard qu’elle lui lance mais qu’elle pose surtout un peu partout dans l’environnement qui les entoure. il n’ose faire un pas, ace, sans savoir réellement pourquoi cependant. avec elle, il ne faisait preuve d’aucune hésitation, d’habitude. il fonçait tête baissée sans se poser de questions, avisait par la suite. mais pouvait-on seulement parler d’habitude au vue de cette relation en dents de scie qu’ils entretenaient ? un coup oui. et puis un coup non. mais en ce moment présent, il ne sait que faire, la jolie blonde n’ayant jamais fait irruption chez lui dans un état pareil. perdue dans de sombres souvenirs qu’elle seule se remémore. elle sait plus où elle en est, elle s’comprend plus, qu’elle dit leo. elle veut pas lui faire subir ça. ace, il a pas envie de la brusquer, pas envie de lui faire vivre un interrogatoire sans fin mais y a trop d’interrogations sans réponses qui s’imposent à son esprit. arrête leo sérieux, subir quoi? tu peux venir quand tu veux, même quand t’es pas bien. il réduit finalement la distance entre eux, attrape précautionneusement son menton entre son pouce et son index et relève son visage vers lui. t’as envie de parler ? c’est bien la première fois qu’il se comporte de cette manière avec elle. aussi doux, aussi attentionné. y a probablement un moment qu'il lui aurait déjà enlevé ses vêtements si le contexte avait été différent. non ace, c’est pas vraiment l’genre de comportement qu’il adopte avec les filles avec qui il a pu coucher en général. même pas du tout. mais leo c’est différent. elle est différente en un sens, pour lui. il ne saurait simplement pas dire en quoi. un mince sourire s’empare de ses lèvres. ou pas d’ailleurs, c’est comme tu veux. j’peux juste me contenter de te faire à manger si t’as rien dans l’estomac.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noor Gallagher



MESSAGES : 744
DATE DE NAISSANCE : 25/05/1999
NAME : BALACLAVA (CHLOE)
CRÉDITS : @MONEY HONEY
JOB : PRINCESS
COEUR : GOLDIE
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: (leo) easy way out.    Ven 4 Déc - 0:33

( - LOOKING FOR AN EASY WAY OUT - )
ACE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

deux corps autrefois entremêlés et désormais inconnus. comme s'ils se redécouvraient, comme s'ils n'osaient pas. cette relation pourtant faite de faux-semblants et de coups-bas. cette relation qui ne demande pas d'efforts, pas d'obligations. qui laisse libre à l'air de traverser, de semer la tempête un jour, de proclamer le silence le lendemain. une relation qui effleure d'une douce caresse, d'une légère étincelle.
et ils sont les étoiles. qui brillent, qui reste éloignées l'une de l'autre. qui peuvent perdre de l'éclat à tout moment, l'une rattrapant l'autre, la suivant dans sa chute, ou l'aidant à se rallumer. leo ne brille plus. leo a arrêté de briller.
elle subit, elle survit. les yeux humides, l'air inquiet. l'air qui se ronge de l'intérieur, mais qui tente de paraître pure, intouchable. alors que les sanglots ne font que la trahir d'avantage. elle tente de fixer son regard, de le porter, de l'arborer aussi dur que de l'acier devant ace. échec. à bout de force. l'esprit déchaîné. les pensées troublées. et ace. ace, et son visage doux, inquiet. l'air qui se soucie. la surprise, aussi, floutant ses traits. mais le seul sentiment que lui apporte le brun à ce moment-là, c'est du réconfort. quelque chose de doux. quelque chose qui réchauffe un peu, qui fait baisser la tension des épaules. qui fait relâcher ses poings, qui fait se sentir bien. ou mieux, en tout cas.
il la rassure, lui jette de jolis mots. pas habituel. changeant. intriguant, brusquant, et soulageant à la fois. il vient se rapprocher et poser ses doigts au bas de son visage de poupée. comme une chaleur qui traverse, qui fait trois fois le tour du corps en une fraction de seconde. léger, enivrant. elle veut parler, leo. elle veut, mais elle sait pas, elle peut pas. elle se fixe des limites trop rudes du côté de la parole, trop vastes du côté des actes. déséquilibre. contre-nature. elle change, se modifie, sans le vouloir, sans penser qu'un jour, tout pourrait se retourner. son monde, son comportement, son passé devenu présent. leo, elle avance délicatement sa paume presque glacée vers le creux de son cou. inattendu. mouvement incontrôlé. elle en a juste envie. envie d'apaisement, de douceur.
ace, c'était l'échappatoire, la porte au fond du couloir. mais ce soir, c'est le seul qu'elle a su voir dans tout ce noir. "j'sais pas, j'fous trop la merde, ace. c'est ça qui s'passe. et c'est tout." le regard qui flanche une nouvelle fois. les iris qui vacillent de gauche à droite, baissés. tout en serrant plus encore sa main contre son cou, en relevant les yeux rapidement après avoir dévié. trouvant le courage d'affronter le regard impardonnable, les pupilles du désir. "ça va, t'en fais pas. mais merci. merci d'être là." accompagné d'un sourire large, timide, mais spontané. un semblant de lumière dans l'esquisse qui décore ses lèvres. des yeux qui se battent pour conserver le maigre éclat des pupilles. qui se battent pour ne pas quitter le navire. pour ne pas se noyer dans les yeux de celui avec qui elle n'aurait pas pensé une seule seconde en début de matinée passer la soirée.

Spoiler:
 

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

feel like a brand new person, but i'll make the same old mistakes - -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (leo) easy way out.    

Revenir en haut Aller en bas

(leo) easy way out.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» EASY CANICHETTE NOIRE 7 ANS TRESOR DE VIES 59
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.
» Je sais... vous en avez marre de mes problèmes de site web...
» Nobody said it was easy ♦ OCTOBER SKY TYLER
» Alessa&Jude - Easy target

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAD SOUNDS :: rps-