Partagez|

breaking dishes up in here all night (franz)

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maram Amjad


MESSAGES : 13
NAME : NYX
CRÉDITS : applestorm / fallen. + marina & the diamonds
JOB : égoportraitiste.
COEUR : y'a pas moyen de l'empêcher de revenir.
mad sounds in your ears

MessageSujet: breaking dishes up in here all night (franz)   Mar 28 Juin - 1:22

y'a plus rien pour toi ici
La soirée a été longue mais productive, T'as plein de photos, t'as hâte de prendre ton temps pour les retoucher juste comme il faut, la lumière, le focus, les filtres que t'aimes bien essayer pendant des heures jusqu'à être pleinement satisfaite. Il est tard, tu voulais profiter de l'atmosphère fêtarde du soir, des lumières et des enseignes criardes pour agrémenter tes poses. On te raccompagne jusqu'à l'immeuble mais tu y entres seule, grimpant les quelques marches d'un pas énergique: t'es fatiguée mais contente. Et puis ton sourire s'évanouit lorsque t'arrives près de la porte, parce que t'entends le son étouffé de la télé. Tu entres sans précautions, bottant tes chaussures dans l'entrée d'un geste rageur.

Il est là, encore.

Tu vois de la vaisselle sale dans l'évier, et lui pionce comme un roi sur le canapé, devant une émission de merde -t'es carrément surprise que ce soit pas un porno. Tu le vois là et puis tu perds la raison, tu craques. Tu te plantes devant le canapé et de tes bras maigres, t'empoignes ses vêtements pour le tirer violemment par terre. « Qu'est-ce que tu fais là ? » tu cries, tu tempêtes. Il a pas compris, encore, que tu voulais plus le voir ? Que c'est fini, entre vous, qu'il est plus le bienvenu ? Tu lui envoies un coup de pied dans les côtes -il comprend rien Franz, il comprend pas les mots, il comprend rien que la violence, rien que les coups, et toi t'en as à revendre, de la colère. T'as essayé, t'as vraiment tout fait mais il est con, il est borné, et toi tu veux le voir dégager.
(c) AMIANTE

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.

oh how fast i will succeed
people like to tell you what you're gonna be. it's not my problem if you don't see what i see and i do not give a damn if you don't believe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madsounds.forumactif.org/t1567-prince-de-rien-franz
avatar
Franz Yneij



MESSAGES : 16
NAME : vntmlsc / bebert le pervers
CRÉDITS : carpette
JOB : Papatissier pas sympa.
COEUR : Elle finira par arrêter de changer les serrures.
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: breaking dishes up in here all night (franz)   Mar 28 Juin - 2:13

Le réveil fut difficile. Le tissu contre son cou qui se resserre, le sol froid contre sa joue alors qu’elle était tendrement posée quelques secondes plus tôt sur le tissu usé du canapé, puis la douleur entre ses côtes qui le fait recracher un peu de salive, qui lui coupe le souffle et lui fait ouvrir les yeux en une seconde. « Mais t’es folle putain. » Il la repousse, grand coup de main dans ses jambes sans se soucier si elle tombera, sur quoi elle pourrait bien tomber, il se met à l’abri, se relève comme un animal blessé et se réfugie derrière le canapé, soulève son tee-shirt pour voir les dégâts sur sa peau. Rien pour l’instant, mais la douleur à l’intérieur est bien présente, celle physique du coup, et morale du rejet. Il la pointe du doigt, furieux, prêt à lâcher les menaces, tu recommences je te plante mais ça ne sort pas, je vais finir par te crever mais ça reste coincé un peu avant la glotte, pas assez fou pour sortir des raisons pour qu’elle aille chez les flics et obtiennent une mesure d’éloignement. « T’es sacrément folle. » Il baisse le bras, fait quelques pas, râle à cause de la douleur, se débrouille pour mettre quelques glaçons dans un chiffon et se l’appuyer contre ses côtes douloureuses en gémissant. « Et puis à quelle heure tu rentres d’abord, t’étais avec qui encore ? » à tromper le monde sûrement, pendant que les honnêtes gens comme lui se tuait au travail et on ne le laissait pas se reposer, mais elle, le travail, elle ne connaissait pas.
(c) AMIANTE

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.




On s'angoisse de la vitesse acquise par le cyclone où respirent ces âmes tragiques et légères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maram Amjad


MESSAGES : 13
NAME : NYX
CRÉDITS : applestorm / fallen. + marina & the diamonds
JOB : égoportraitiste.
COEUR : y'a pas moyen de l'empêcher de revenir.
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: breaking dishes up in here all night (franz)   Mar 28 Juin - 3:24

y'a plus rien pour toi ici
Tu tombes. Il te traite de folle et te prends au dépourvu, comme toi tu l’as surpris : il te fauche les jambes, et te fait perdre l’équilibre. Tu te prends le coin de la table basse sur le coccyx, et alors qu’il se relève précipitamment pour aller se cacher tu te hisses à quatre pattes, les yeux pleins d’eau. La table a tenu le coup, et tu y prends appui pour te relever complètement. « C’est de ta faute ! » C’est de sa faute si tu pète un câble, sa faute si t’en es réduite à utiliser les grands moyens. Il veut rien comprendre Franz, il fait comme si c’était toi qui comprenait pas, qui agissait bizarrement. Alors que tu lui as bien dit que c’est fini, que vous avez plus rien à faire ensemble. Tu lui as même rendu service : toutes ses affaires sont dans des cartons empilés près de la porte. « Ça te regarde pas. » Tu t’avances vers lui et puis tu lui arraches le chiffon des mains –du moins tu essaies, mais il a encore un coin dans les mains et les glaçons s’éparpillent sur le sol. « C’est plus chez toi ici, pourquoi tu comprends pas ?! » Et tu le pousses, tu refermes tes petits poings et tu le frappes là où tu peux l’atteindre.

« J'en peux plus de toi, tu fous jamais rien, tu penses qu'à toi ! » Et les coups pleuvent, parfois des poings parfois du plat de la main. Tu veux le mordre, le frapper, l'étouffer. Tu le chasserais à coup de balai, si tu pouvais.  
(c) AMIANTE

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.

oh how fast i will succeed
people like to tell you what you're gonna be. it's not my problem if you don't see what i see and i do not give a damn if you don't believe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madsounds.forumactif.org/t1567-prince-de-rien-franz
avatar
Franz Yneij



MESSAGES : 16
NAME : vntmlsc / bebert le pervers
CRÉDITS : carpette
JOB : Papatissier pas sympa.
COEUR : Elle finira par arrêter de changer les serrures.
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: breaking dishes up in here all night (franz)   Mer 29 Juin - 2:11

Elle se relève, increvable, c’est sans doute pour ça qu’il l’aime tant, parce qu’elle survit à tout, les moqueries comme les compliments, qu’elle lui survivra sûrement à lui aussi alors qu’il n’était jamais sûr de sortir vainqueur des combats contre lui-même. Elle bataille toujours, essaye de lui arracher le chiffon des mains mais fout tout par terre, les glaçons se s'éclatent, sans doute qu’elle aimerait bien éclater tout ce qu’ils ont construit aussi, mais Franz s’y attache trop fort, ne laisse rien lui glisser des mains. « J’paye encore des factures à c’que j’sache. Le proprio il te laissera jamais l’appart avec tes contrats là, sans revenus fixes. » Il dit ça parce que c’est lui l’adulte, c’est lui qui a un emploi sur le long terme et pas un truc qui va durer trois mois sur instagram avant que les minettes se lassent d’elle après en avoir trouvé une plus belle. Lui, il l’aimera pour toujours, mais il a pas envie qu’elle s’en rende compte une fois que tout le monde l’aura laissé tomber, il veut qu’elle le sache tout de suite, maintenant, comme un enfant qui fait un caprice au supermarché, il veut, et il doit avoir. « J’pense qu’à moi ? » Il s’énerve, jette le chiffon à terre, c’est pas vrai tout ça, on l’accuse et à tort et il déteste ça, le gamin pointé du doigt alors que c’est pas sa faute, celui qu’on met au coin à défaut de trouver le vrai coupable et par habitude. « J’tachète tout le temps des trucs, et j’te textote h24. Tu fais que me repousser mais ici c’est chez moi et c’est toi qui reviens tout le temps, si tu pars pas c’est bien que t’en a pas tant envie que ça non ? » Parce qu’ici c’est chez eux et que vouloir y rester sans lui ça lui est inimaginable, ce serait vivre dans des souvenirs au lieu de vouloir tourner les pages. Pourquoi vouloir rester dans les vieilleries alors qu’il est là pour amener du neuf ? « J’suis plus assez bien pour toi, c’est ça, j’suis plus l’adulte qui vient te chercher au lycée et dont tu sers pour frimer devant tes copines, c’est ça ? Tu te crois meilleur que moi parce que t’as trois abonnés qui te refont ta wish list et moi je suis qu’un vulgaire petit pâtissier, c’est ça ? » Mais lui aussi il allait finir par décoller, elle le savait bien, ça aussi, mais peut-être qu’elle voulait de l’immédiat elle aussi, mais lui ne céderait jamais à ce caprice-là.
(c) AMIANTE

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.




On s'angoisse de la vitesse acquise par le cyclone où respirent ces âmes tragiques et légères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maram Amjad


MESSAGES : 13
NAME : NYX
CRÉDITS : applestorm / fallen. + marina & the diamonds
JOB : égoportraitiste.
COEUR : y'a pas moyen de l'empêcher de revenir.
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: breaking dishes up in here all night (franz)   Lun 11 Juil - 3:58

y'a plus rien pour toi ici
Tu ne réponds rien parce qu’il a raison. T’as arbitrairement décidé qu’ici, c’était chez toi et que lui pouvait bien foutre le camp. T’as pas envie de partir, l’appartement est agencé selon tes goûts, il est bien placé et franchement pas trop pourri. Tu l’aimes, c’est ton premier logement en-dehors de chez tes parents (qui n’approuvent toujours pas ton (ex)copain, soit dit en passant).« Je m’en fous que tu m’achètes des trucs ! » C’est pas ce que tu veux Maram. Bien sûr, ça aide qu’il te fasse des cadeaux, qu’il offre de payer pour toi. C’est gentil mais ce n’est pas tout. Et puis ça t’fait du mal quand il t’accuse de le repousser parce que t’as plus d’utilité pour lui. Peut-être que ouais, au départ, t’aimais bien frimer devant tes copines mais c’est différent maintenant, et puis tu l’aimes tu l’aimais Franz, vous deux c’était un peu bancal mais c’était vrai. Et maintenant tu sais plus. « J’arrive et t’es sur le canapé avec une pute sur les genoux et c’est toi qu’est plus assez bien pour moi ?! » Ça t’a fait mal ça aussi. « Tu m’prends pour une conne et j’devrais penser qu’tu me trompes pas, que tu m’aimes ? Tu m’aimes pas Franz, j’sais pas ce que c’est mais c’est pas de l’amour ça. » Et puis tu regardes les cartons ouverts près de la porte, la playstation qui trône devant la télé –tu détestes cette putain de console, t’aurais du la balancer par la fenêtre au lieu de la débrancher chaque fois. « Tu sais quoi ? T’as raison, c’est chez toi ici ! J’me barre, j’vais chez mon frère. » Et puis tu t’en vas, t’entres dans votre chambre et tu ouvres tous les tiroirs pour prendre tes affaires. Tu sais pas s'il va t'accueillir, mais faut que tu partes.
(c) AMIANTE

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.

oh how fast i will succeed
people like to tell you what you're gonna be. it's not my problem if you don't see what i see and i do not give a damn if you don't believe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madsounds.forumactif.org/t1567-prince-de-rien-franz
avatar
Franz Yneij



MESSAGES : 16
NAME : vntmlsc / bebert le pervers
CRÉDITS : carpette
JOB : Papatissier pas sympa.
COEUR : Elle finira par arrêter de changer les serrures.
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: breaking dishes up in here all night (franz)   Dim 17 Juil - 5:57


Elle ressort toujours les mêmes arguments, elle n’arrive jamais à s’en remettre mais s’il a fait tout ça c’était juste pour lui retourner tout le mal qu’elle lui avait déjà fait. « Une pute, une pute, tu crois que t’es mieux avec tes photos sur internet ? » Il sent ses poings se serrer, à défendre une meuf qu’il a fait sauter cinq minutes sur ses genoux parce qu’il ne savait jamais comment faire avec Maram depuis qu’elle s’était rendue compte qu’elle pouvait vivre sans lui. « Tu sais très bien que c’était rien, que c’était qu’une fois, puis qu’est-ce que j’en sais que les mecs sur tes photos tu les pépom pas non plus hein ? Moi au moins je reconnais, moi au moins je m’excuse ! » Lâche parfait toujours à laisser glisser les fautes sur sa peau pour ne pas être reconnu coupable, il avait maîtrisé l’art de retourner les piques et de contrer les faits avec des ressentis amers pour oublier que la faute venait à celui qui avait pêché plutôt qu’à celui qu’on soupçonnait de le faire. Il la suit – il ne faisait que ça, comme un de ces petits chiens hargneux qui suivent leur maîtresse et grognent sur le facteur – il la suit jusque dans la chambre mais il n’accepte pas de la voir partir. Quelques instants plutôt il l’accusait de rester, maintenant il voulait l’empêcher de s’enfuir. « Tu crois que t’fous quoi la ? » Il crie, il grogne, il laisse ses muscles s’échauffer sous la colère et fout ce qu’elle a dans les mains au sol dans un coup de vent, il y a un peu de résistance mais il finit par la plaquer contre le mur, les mains sur ses poignets frêles, il l’empêche de bouger, il voudrait l’empêcher de parler, il voudrait qu’elle arrête de le rendre fou. « Tu crois que tu peux me laisser comme ça ? Après tout ce que j’ai fait pour toi ? » Il a les yeux fous, et peut-être qu’il sert un petit peu trop sur les poignets fragiles mais il ne lui fera jamais de mal, il se sert de ce qu’il connait pour qu’on l’écoute, de ce qu’on s’est toujours servi contre lui, de la violence pour assoir, de la violence pour se faire entendre, pour parler sans entrave, alors il la pousse toujours plus contre le mur, prêt à percer le placot de ses mains nues. « Tu crois que tu peux m’abandonner comme si j’étais rien ? »  Qu’elle pouvait le traiter comme s’il n’était personne, comme s’il n’était qu’un autre. Ça le rendait fou, cette idée qu’on l’abandonne encore, ça l’aveuglait et le rendait prêt à faire l’impossible, à oublier les conséquences. Il avait envie de crier, de tout laisser sortir, de lui dire je suis là et j'existe, il avait envie qu'elle le voit comme elle était la seule à le faire avant, il ne voulait plus être inexistant.

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.




On s'angoisse de la vitesse acquise par le cyclone où respirent ces âmes tragiques et légères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maram Amjad


MESSAGES : 13
NAME : NYX
CRÉDITS : applestorm / fallen. + marina & the diamonds
JOB : égoportraitiste.
COEUR : y'a pas moyen de l'empêcher de revenir.
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: breaking dishes up in here all night (franz)   Sam 3 Sep - 3:42

y'a plus rien pour toi ici
« T’es en train d’me traiter de pute là ?! » T’arrives pas à y croire. Pourquoi il te largue pas, si c’est comme ça, hein ? Pourquoi il s’acharne, pourquoi il reste ? Si tu fais tant de conneries que ça, il devrait partir, ou te foutre à la porte, au lieu de t’étouffer comme ça. Mais il s’accroche et tu sais plus comment lui dire de partir. Alors, tu te dis que tu ferais mieux de déguerpir. Tu sais pas si ton frère voudra réellement que tu crèches chez lui mais il osera surement pas te fermer la porte au nez. Vous êtes pas tellement proches, mais tu le laisserais jamais dans la merde et t’espères que pour lui c’est pareil.  « C’est pas les mecs des photos dont tu devrais te méfier » tu siffles pour le provoquer encore plus. Et puis tu le plantes là pour aller faire ton sac. Il t’énerve, putain, tu partirais presque sans tes affaires tellement t’as envie de le repousser de toutes tes forces.

Mais tout valse par terre et tu te retrouves rapidement plaquée contre le mur –t’as pas la force nécessaire pour combattre, pour te libérer. Tu peux crier, tu peux te tortiller comme tu veux mais clairement tu peux pas l’obliger à faire quoi que ce soit. Ton seul avantage c’est la surprise, comme plus tôt, mais Franz te reprends toujours au tournant (y’a ton coccyx qui te le rappelle en ce moment même). « Comme ça. COMME ÇA ?! » Comme si t’avais jamais rien dit, que t’avais pas essayé de lui parler et d’arranger les choses. Tu sais plus comment lui parler, comment agir, t’aurais voulu lui faire comprendre que ça allait pas mais maintenant c’est trop tard, c’est fini. « Tu comprends rien, tu comprends vraiment rien ! LÂCHE-MOI. » Tu te débats, essayant d’échapper à son emprise. Il est trop près de toi, tu veux qu’il s’éloigne, qu’il arrête de te tenir comme ça. Ça t’déchire le cœur, de le voir comme ça. T’aurais du partir mais maintenant c’est trop tard. « Tu penses que t’excuser c’est tout ? Que tu peux faire c’que tu veux et que ‘pardon’ ça règle tout ? T’étais pas rien mais c’est fini, c’est fini j’veux plus te voir. » Et tu détournes le regard mais c'est pas suffisant alors tu fermes les yeux, tu sens tes cils humides effleurer tes joues, tu retiens ton souffle sans t’en apercevoir.
(c) AMIANTE

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.

oh how fast i will succeed
people like to tell you what you're gonna be. it's not my problem if you don't see what i see and i do not give a damn if you don't believe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: breaking dishes up in here all night (franz)   

Revenir en haut Aller en bas

breaking dishes up in here all night (franz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» SAGA TWILIGHT- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn
» Perfect night ♪
» Franz Vakarian
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAD SOUNDS :: zone résidentielle-