Partagez|

MAYBE ON THE MOON (DEBNIK)

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rich DeMarco


MESSAGES : 71
NAME : BALACLAVA (CHLOÉ)
CRÉDITS : @MOI
JOB : MUSICIEN
COEUR : /
mad sounds in your ears

MessageSujet: MAYBE ON THE MOON (DEBNIK)   Ven 17 Juin - 19:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

le soleil froid, le soleil dur, tape, cogne et hurle, réchauffe l'air ambiant mais brûle le corps et le cœur, fait s'enflammer les verres de liqueur ingurgités il y a quelques minutes à peine. service fini, dix-huit heures trente, mes pas s'animent, mes pas me guident vers cet endroit qu'est le tien, vers là où j'aurais sûrement du passer les derniers jours, parce que j'me dis que j'ai pas le droit. j'ai pas le droit de t'laisser là, seule et vulnérable. j'ai pas le droit d'abandonner ton si doux visage aux traits d'un particulier mélodieux et attirant. pas le droit de t'laisser dépérir encore et encore jusqu'au jour suivant.

j'arrive devant ton appartement.
ma tête tourne toujours de ces vapeurs et je sens mon corps tanguer et s'enfoncer de plus en plus dans l'béton crade de vies de ces jeunes insolents, imprudents. je regarde un coup par terre, un coup en haut. jamais en face, jamais l'affront, toujours la peur et l'appréhension. je sais plus bien c'que j'fais. je sais plus grand chose, en réalité.
j'me décide finalement à sonner.

une, deux, trois secondes.
je prie intérieurement que tu ne m'ouvres plus jamais,
que tu n'aies pas à avoir devant toi un putain de dépravé.

mais ce maigre espoir qui te colle à la peau comme le vulgaire aiment d'un corps magnétique te rattrape et te sonne l'alarme.

- salut, deb.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: MAYBE ON THE MOON (DEBNIK)   Ven 17 Juin - 21:46

    le temps est long, ton absence me hante. continue de m'ignorer, t'es en train de me tuer. j'ai mal, je souffre, cette douce mutilation mentale que je m'inflige brise une partie de moi, jour après jour. je sais que je devrais laisser tomber, te laisser partir, mais je n'y arrive pas. putain de dépendance ! certains trouvent leur bonheur, leur nouveau monde, dans des substances qui les font planer jusqu'à ce qu'ils  perdent la raison. personnellement, ma drogue c'est toi. bordel, mais où tu es lorsque j'ai besoin de toi ? lorsque j'ai besoin de me défoncer un peu au creux de tes bras ? allongée dans le lit, j'attends un appel, un message, mais comme toujours, c'est le néant. je décide de dormir un peu, histoire de te chasser de mon esprit quelques heures, je n'en aurais pas le temps. un bruit, quelqu'un à la porte, je soupire, je ne veux pas ouvrir, je ne veux pas qu'on me vois détruite, qu'on remarque les nouvelles traces sur mon poignet. j'attends quelques secondes finissant par prendre mon courage à deux mains. je me rends difficilement vers la porte, l'ouvre et…reste tétanisée. je dois être dans mon lit en train de dormir…ce n'est pas possible que tu te tiennes là, devant moi. je t'observe, m'imprègne de chaque traits de ton visage, au cas où tu déciderais une nouvelle fois de partir trop tôt. niklas…je ne m'attendais pas à te voir, je t'ai écris tu sais. comme une remontrance, comme pour te rappeler que non, tu ne m'écris pas assez, que tu ne réponds pas assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rich DeMarco


MESSAGES : 71
NAME : BALACLAVA (CHLOÉ)
CRÉDITS : @MOI
JOB : MUSICIEN
COEUR : /
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: MAYBE ON THE MOON (DEBNIK)   Sam 18 Juin - 0:55

tu ouvres et je fais face à un visage tout aussi détruit que le mien.
tout aussi meurtri, dévasté d'une attente qui n'fait que le ronger chaque jour un peu plus intensément, un peu plus violemment. un visage en constante réflexion sur c'que peut contenir un avenir avec ou sans l'autre, une réelle torture de l'esprit et des sens qui finit par nous ronger les neurones, jusqu'à c'qu'on n'sache plus ni toi ni moi raisonner d'façon logique, plus ni toi ni moi arriver à s'relever d'un cheminement empli de piques.

- je sais, deb, je sais..

le regard baissé, les mains dans les poches et les épaules rehaussées.
vient la culpabilité, surtout les regrets. d'immenses regrets.

- mais j'suis là maintenant, hein ?

ressaisissement soudain.
j'ai beau avoir les pensées troublées et les idées imprécises, j'ai beau m'comporter comme un connard avec un monde qui m'paraît nouveau et cruel, j'sais juste en cet instant, quand mon regard vient enfin percer le tien, deb, que t'y es bien plus emprisonnée que moi. que l'échappatoire est maigre, que l'espoir est roi.
j'balance un sourire, un peu maladroit, du genre qui veut s'faire pardonner,
du genre qui fait mille et une promesses, à peine fondées.

- j'peux entrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: MAYBE ON THE MOON (DEBNIK)   Sam 18 Juin - 2:23

    je le vois enfin devant moi, après une semaine sans pratiquement aucune nouvelle. du coup, je ne sais pas quoi penser, je ne sais pas si j'ai envie de l'embrasser passionnément ou si j'ai envie d'encastrer sa tête dans le mur. au moins il culpabilise, ou du moins, il en a l'air. peut-être qu'au final, il ne se fout pas autant de ma gueule que je pourrais le croire, même si j'ai de nombreux doutes là-dessus. ouais t'es là. j'ai une terrible envie de lui sauter dans les bras, de l'embrasser comme jamais et qu'en un instant, nos corps s'effleurent, se touchent et dansent ensemble une bonne partie de la nuit. comme d'habitude. pourtant, je ne fais rien, je me contrôle. mon visage reste fermé, je parais froide, alors qu'au fond de moi, mon cœur hurle tout son amour qu'il a pour ce bel enfoiré. il sourit, maladroitement certes, mais il ne m'en faut pas plus pour que je reste sous son emprise. ouais vas-y, il y a de la bière et de la vodka dans le frigo. à croire que je savais qu'il allait bientôt me rejoindre, je faisais toujours le plein d'alcool les soirs où je savais qu'il venait. je me décale légèrement de la porte pour le laisser entrer, nos corps s'effleurent au passage ce qui me fait frissonner, mais je ne montre rien, comme toujours. je ferme ensuite la porte avant d'aller m'affaler dans mon canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rich DeMarco


MESSAGES : 71
NAME : BALACLAVA (CHLOÉ)
CRÉDITS : @MOI
JOB : MUSICIEN
COEUR : /
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: MAYBE ON THE MOON (DEBNIK)   Dim 19 Juin - 0:17

ta voix chante le son d'une mélancolie sombre et terne, fatiguée de s'efforcer. fatiguée de tout, en réalité. ta voix au ton devenu presque tremblant, hésitant, ta voix pas réellement sûre d'elle-même, ta voix qui a juste ce besoin, cette drogue, celle d'être rassurée, d'être emportée. c'qu'il faut pour t'apaiser.
ma main passe dans tes fins cheveux d'un brun miel lorsque je m'avance à l'intérieur de l'appartement, elle vient et s'accroche légèrement, ayant envie de plus, beaucoup plus, passionnément. elle laisse la brise d'une caresse tendre et légère, sincère mais toujours avec ce revers de l'autre brune enflammée, celle que je dois rayer de mes pensées.
bière, vodka. encore de quoi s'embaumer la gorge une nouvelle fois. s'emplir de ce parfum d'excès, celui qui fait oublier, celui qui fait plus facilement s'abandonner.

d'un rapide assez étonnant, j'arrive et sort deux verres que je viens remplir d'un mélange d'un peu tout, surtout c'qu'il y a de fort, surtout c'qu'il s'mixe pas réellement, surtout c'qu'on sent bien passer dans chaque parcelle du corps, c'qui rappe et qui décape. comme s'il fallait que j'aille me rattacher à ça autant qu'à toi. comme si c'est ce qui allait m'rendre logique et adroit.

- comment tu vas, deb ? j'ai beaucoup pensé à toi.

j'te rejoins près du sofa, pose le verre en face de toi alors que le mien est déjà vide de moitié. et j'm'allume une autre de ces clopes cabossées, ou comment tout empirer, faire contraster et confondre gestes, mots et pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: MAYBE ON THE MOON (DEBNIK)   

Revenir en haut Aller en bas

MAYBE ON THE MOON (DEBNIK)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa
» Orks: Bad Moon
» armée bad moon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAD SOUNDS :: rps-