Partagez|

♡ GOD BLESSE

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Orphée Saint-Juste


brûle, brûle, babylone brûle.


MESSAGES : 21
NAME : beautifulscar.
CRÉDITS : cocolaplusbelle. (balaclava)
mad sounds in your ears

MessageSujet: ♡ GOD BLESSE   Lun 13 Juin - 13:32

ça crépite sur sa peau, alors qu'elle fume encore, la fenêtre grande ouverte sur les cieux noircis par la nuit. ça slalome dans ses veines, ça chavire son esprit. elle sait que quand la nuit tombe, c'est l'instant où on lâche les bombes. alors elle préfère se laisser glisser doucement dans ce coma divergent, se laisser absorber par les saloperies qui gravitent comme des planètes dans son corps de comète. étoile du soir qui se consume, qui laisse la cendre brûler comme éclat d'une vérité. au loin une porte s'ouvre et claque. bruit soudain. incertain. naturellement elle devrait deviner qu'il s'agit de l'autre. l'autre ombre de la maison, qu'elle voit jamais, qu'elle évite peut-être, dont le visage ne s'est même pas gravé dans sa mémoire. mais dans sa tête où s'enflamme peu à peu les confettis de sa folie, elle voit tout autre chose.
la porte claque et les bombes explosent.
les clés chutent sur le sol et c'est l'hécatombe.
ils réarment, ils enflamment.
elle pousse un hurlement, plaquant ses mains sur ses oreilles alors que le joint lentement tombe et inondent le sol de sa cendre chaude. ses genoux se dérobent, ses yeux se ferment et sa tombe s'ouvre.
elle chute dans le noir d'une salle hurlante. elle a la chaleur de l'atmosphère plombante qui s'empare de ses poumons brûlants, vivants d'un air déjà mortifère.
elle entend des portes, et encore des portes. elle entend des corps et des déflagrations.
et elle hurle. elle hurle encore. elle hurle toujours.
elle pourrait le faire jusqu'à sa mort, jusqu'au point du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jules Helder


MESSAGES : 8
NAME : deep breath.
CRÉDITS : bigbadwolf (av).
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: ♡ GOD BLESSE   Jeu 16 Juin - 0:24

elle murmure à son oreille. comme si elle le suivait à la trace, comme si elle venait se coller aux semelles de ses vieilles chaussures usées par le temps. on le pense fou, on le dit fou et peut-être qu’il l’est en fin de compte, mais jules, il ignore et ne contredit pas. futilité. il s’fout de tout, parce qu’il n’est qu’un gosse qui avance dans l’ombre, croupit dans le noir. si apaisant, cette chose qui l’attire dans le vide, le gouffre sans fin dans lequel il a trébuché il y a déjà un bon moment. mais y’a parfois cet éclat de lumière qui traverse son visage, un millième de seconde, le temps qu’il comprenne la signification de l’expression qui étire les traits d’ordinaire durcis de son visage. léger relèvement des commissures de ses lèvres qui se fige en un rictus. mécanique. jules n’aime pas les rapports sociaux, jules n’aime pas les gens. jules est insociable chronique à tendances douteuses. ça l’fait rire lui, y’a pas plus instable que les gars qui lui balancent à la figure qu’il l’est.  alors forcément jules il se complait dans sa solitude, c’est pas pour rien qu’il vit avec elle. cette fille qu’il ne croise qu’à de très occasions, parfois il lui arrive de discerner ses longues boucles brunes qui descendent en cascade sur son dos de porcelaine, la seule vision qu’il connait d’elle. alors il glisse la clé dans la serrure, s’demandant si elle sera derrière la porte. forcément ça l’étonne pas quand il ne la voit pas tandis que le vent vient chatouiller le bout de son nez. il s’pose pas de question jules et relâche ses clés qui tombent dans un bruit sourd sur le meuble de l’entrée, prêt à pousser les portes pour s’enfermer à nouveau dans sa grotte. mais y’a ce cri qui brise le silence, ce cri qui lui glace le sang, ce cri qui lui rappelle son cauchemar d’enfant. et puis y’en a un second alors il ouvre les yeux le môme, mettant quelques secondes à se remettre avant de se précipiter dans cette pièce qu'il n'a jamais vu, c’est là qu’il la voit. tu. il s’sent con parce qu’il ne sait pas quoi faire. son sang qui ne fait qu’un tour quand il la voit. puis il tente un pas vers elle, vers cette fille qu’il ne connait pas vraiment et s’accroupit face à elle, posant ses mains sur ses genoux. arrête merde, tu m’fais flipper. il voudrait la bousculer, la faire payer de le rendre aussi impuissant, à la limite de la secouer pour qu’elle se reprenne. j’sais pas dans quel monde tu t’es barrée mais t’es à l’appart là et les voisins vont croire que j’t’égorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Orphée Saint-Juste


brûle, brûle, babylone brûle.


MESSAGES : 21
NAME : beautifulscar.
CRÉDITS : cocolaplusbelle. (balaclava)
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: ♡ GOD BLESSE   Jeu 16 Juin - 0:45

les cris étouffent ses sens, ses iris brillent dans l'noir alors qu'ils se rouvrent dans cette obscurité malsaine. et que face à elle se tient un homme.
un inconnu. une ombre noire.
elle s'éloigne violemment, se couvrant de ses bras maigres comme des fils de fer. elle se protège comme quand on a plus rien à perdre, que sa chaire et ses os comme armure de fortune.
y'a des sons qui lui parviennent, des paroles disloquées qu'elle reconnaît à moitié. barre toi ou j't'égorge. les poumons palpitent, elle se noie encore sous la foule hurlante. elle se bouscule toute seule, se battant contre des fantômes imaginaires. elle recule encore, recule vers les recoins protégés.
là où les rafales se brisent contre les coins de murs.
elle recule jusqu'à se cogner contre un obstacle. un peu brutal. elle rouvre les yeux, ses grands yeux bleus, ses océans déviants qui cherchent une ancre.
ses oreilles cessent de crier. ses yeux se posent sur un visage presque familier.
ses grands cils, araignées noires un peu trop maquillées, coulés en longs sillons noirs sur ses joues blafardes.
sa poitrine se soulève, alors que le coeur tambourine.
quel jour ? quelle heure ?
elle s'est perdu dans l'atmosphère du temps.
t'es qui ? elle se recroqueville la poupée brisée. elle s'empare de ses chevilles comme pour s'assurer qu'elle aura toujours un moyen de courir, de s'enfuir. putain t'es qui ? redemande-t-elle en attente d'une réponse.
elle a déjà oublié dans l'amnésie de ses pilules, dans l'oblivion de ses mégots.
ses grands yeux brillants l'observent, dans le noir étouffant de cette pièce, orphée resurgit des enfers. une mauvaise toux lui fait cracher ses poumons au sol alors qu'elle essuie d'un revers de main la sueur qui lui perle au front.
elle a chaud, elle est brûlante de cette fièvre qui éclata vendredi 13.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jules Helder


MESSAGES : 8
NAME : deep breath.
CRÉDITS : bigbadwolf (av).
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: ♡ GOD BLESSE   Ven 17 Juin - 10:30

cri qui brise la noirceur d’une nuit sans étoiles, le visage de sa mère faisant écho aux flammes qui s’accrochent à chaque pan de la petite maisonnette. elle brule, il brule de l’intérieur. c’est ce souvenir qu’il avait oublié, celui qu’il avait préféré enfouir pour finalement le remplacer par un moins douloureux. jules, il avait changé les détails, les avait rendus plus doux et plus agréables, parce que tout est plus simple quand il oublit. puis le temps qu’il remette les pieds sur terre que la fille s’est déjà éloignée, cessant ses hurlements. ça l’rassure jules, parce qu’il a aucune envie d’entendre un cri de plus. parce qu’il en a déjà trop entendu. il lève ses deux mains en l’air, il sait pas trop pourquoi en réalité, peut-être qu’il veut juste lui faire comprendre qu’il ne lui veut pas d’mal. ça doit vouloir dire ça ouais. qui… sérieusement ? elle doit planer à 4000 cette fille, c’est ce qu’il se dit le môme en la regardant avec plus d’intérêt. puis elle ressemble à rien aussi, dégaine de droguée défoncée complètement timbrée. il lui accorde pas le bénéficie du doute, s’disant que ce genre de comportement doit être normal chez elle, que la minute d’après elle aura déjà oublié son visage. le gars qui vit dans la chambre d’à côté. il laisse cette distance volontaire entre eux, il sait pas ce qu’elle est capable de faire cette fille et elle lui inspire pas confiance. encore moins que les autres. il pose une main au sol, rentrant en contact avec la cendre de son joint dans une grimace. jules aussi il a l’air de planer, s’absentant une nouvelle fois. y’a cette autre image qui lui revient, les restes de son enfance qui s’étale sur la terre sèche, les cendres de son enfance. il s’fait force pour chasser cette image de son esprit le gamin et balaye les restes de cendres sur sa main. j’veux juste savoir si tu vas bien, après ça j’me barre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Orphée Saint-Juste


brûle, brûle, babylone brûle.


MESSAGES : 21
NAME : beautifulscar.
CRÉDITS : cocolaplusbelle. (balaclava)
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: ♡ GOD BLESSE   Sam 18 Juin - 18:54

elle se perd encore un peu plus profond. tentant vainement de garder dans ses doigts des fragments de vie qui s'échappent dans les sillons de ses défonces quotidiennes. arrête de te tuer orphée. arrête de te blesser, de t'écorcher un peu plus.
sûrement qu'elle croit simplement qu'elle est déjà morte. ou que sa survie n'est qu'éphémère. ou peut-être encore qu'elle aurait dû crever ce soir là, plutôt que de survivre à l'horreur.
c'est un peu tout ça à la fois orphée. c'est un mythe qui doit sortir d'l'enfer sans se retourner, sans regarder en arrière.
qui… sérieusement ? elle voudrait s'excuser, demander pardon, pardon pour par reconnaître ta pauvre tête de con ahuri. le gars qui vit dans la chambre d’à côté. elle lâche un rire nerveux.
ah putain, c'était aussi simple que ça.
elle part dans un fou rire. un fou rire de folle. de malade mentale, qui s'étend sur le sol, serrant son ventre face à ce drôle de retournement de situation. son bide qui menace encore d'exploser sous les secousses de l'hilarité.
j’veux juste savoir si tu vas bien, après ça j’me barre. c'est ça barre toi. égoïste va. c'est ce qu'elle pense mais sa conscience la rattrape.
le mauvais rêve redémarre alors que ses doigts se referme violemment sur le poignet du garçon. elle serre, elle serre. elle serre encore, un peu trop fort. pars pas !
elle chuchote, elle a ses deux océans qui s'affolent qui cherche un sentiment de réconfort dans ce gamin qui lui fait de l'ombre. barrière protectrice.
pars pas. si tu t'en vas j'vais m'faire tuer. elle est pas encore assez consciente pour lui expliquer.
de toute façon elle pourrait pas. ça réallumerait le feu de ses cauchemars.
elle tremble encore la gamine, ignorant que son mal être en vaut un autre, plus pernicieux encore, qui se tient juste en face d'elle.
elle ignore que le monde est pire encore. que les horreurs copulent à chaque coin de rue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ♡ GOD BLESSE   

Revenir en haut Aller en bas

♡ GOD BLESSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ne te blesse pas, je n'aime pas avoir mal
» "En tuant le temps on blesse l'éternité" [Ryujia Dragonstone/Bonnie Flinfletcher] [TERMINE]
» Nuage Brisé - il n'y a que la vérité qui blesse...
» Là où le bât blesse.
» ECHO ► En tuant le temps on blesse l'éternité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAD SOUNDS :: zone résidentielle-