Partagez|

If the heavens ever did speak ... (geralt)

Voir le profil de l'utilisateur http://madsounds.forumactif.org/t1269-se-consumer-sans-consommer-marylin http://madsounds.forumactif.org/t1280-si-je-me-mets-a-genoux-c-e
avatar
Marylin Wilkes



(P)RIEZ

MESSAGES : 174
NAME : léa - marrypopers.
CRÉDITS : merci à MØRPHINE.
JOB : s'occupe de son élevage de chiens et organise des combats. également bénévole dans une église.
COEUR : à pendre, voué au seigneur.
mad sounds in your ears

MessageSujet: If the heavens ever did speak ... (geralt)   Ven 20 Mai - 21:58


T'es là. Seule. Sur le bord de la route. Le pouce levé vers un endroit inexistant, bras tendu, membres endoloris à force de marcher ainsi le long de la voie. Une voie qui ne mène à rien d'ailleurs, tu le sais bien. Mais tu continues, parce que t'as pas d'autres choix. Parce que t'as pas pris la peine d'appeler un taxi, t'as pas assez d'argent pour le payer de tout manière. T'es juste partie, en prenant ton baluchon et tes effets personnels. T'as quitté tes parents, ta famille, ton passé. Pour pouvoir pleinement te consacrer à l'avenir et toutes les merveilles qu'il peut encore t'offrir. Tes pas se font de plus en plus lent sous l'effet de la douleur, tes voutes plantaires commencent à te brûler et tu tiens à peine debout. T'as pas de bagage, seulement un petit sac à dos panda, avec quelques friandises pour la route. Le vent soulève tes mèches de cheveux, t'as froid. Sans veste. Sans pull. Sans rien. Tu voulais pas t'éterniser, comme si ton entourage pouvait t'empêcher de partir, tu voulais alors t'évader sans qu'ils tentent de t'en dissuader. Tu voulais pas leur dire au revoir, ces longs moments de pleurs, de belles paroles. Tu voulais pas de tout ça, juste partir, une bonne fois pour toute. T'as plus l'âge de t'faire border par ta mère. Tu dois voler de tes propres ailes. Bel ange.
Une voiture passe, tu te lèves, tu cours, tu cries.

- CONNARD !

Tu t'arrêtes. Pourquoi t'as fais ça ? Tu le sais pourtant que peu de voitures passent dans ces environs, t'aurais pas pu choisir pire. Tu vas finir par mourir, seule, sur cette portion de route. Ton corps sera retrouvé qu'une fois la putréfaction bien entamée. Si on te retrouve, évidemment. Tu donnes un coup de pied dans une pierre que t'envoies plus loin. Putain de ville. T'as même pas de quoi appeler un taxi, pas de réseau. T'as envie de frapper des gens dans ces moments là. T'en as marre. T'as mal aux pieds, t'arrives pas à dompter le vent qui n'a de cesse que de soulever ta jupe. Alors t'abandonnes, tu t'assoies dans l'herbe, lourdement, de tout ton poids. T'en as marre, tu chopes une fleurs par terre. T'as mal aux doigts à cause du froid. Il manquerait plus que la pluie pour parfaire le tableau de ta malchance.
Et comme si le ciel entendait tes pensées. Un gros nuage se forme au dessus de ta tête, il menace de pleuvoir à tout moment. Tu laisses un profond soupir franchir le seuil de tes lèvres et retend le bras, pouce levée, boudeuse.
Mais un véhicule s'approche. Il stoppe son allure, ralentis. T'as l'impression que la chance tourne en ta faveur. La vitre du véhicule se baisse, tu te lèves, un grand sourire aux lèvres. Tu cours et te penches pour pouvoir parler au conducteur.

- Emmenez-moi n'importe où, à l'autre bout du monde s'il le faut.

Tu fais un beau sourire pour qu'il accepte, tu veux pas repasser des heures ici à errer en attendant qu'un con accepte enfin de te prendre avec lui. Il pourrait même t'emmener jusqu'en enfer, qu'importe.

☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
je me mets à genoux, uniquement pour prier.
LA RELIGION C'EST COMME TA BITE, T'ES GENTIL, TU EVITES DE LA MONTRER A TOUT LE MONDE, IL Y A DES ENDROITS PREVUS POUR CA. MERCI. ~ byendlesslove.


LES RIDES, C'EST LA VIE !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: If the heavens ever did speak ... (geralt)   Lun 23 Mai - 20:38

Un ciel sombre, des étoiles brillantes, un vent froid, c'était dans ce temps de rêve que Geralt conduisait sa belle Impala 67' noir sans aucune destination en tête. Il voulait juste rouler tout simplement, tout faire pour ne pas penser à elle. Cela faisait déjà trois jours, trois jours qu'elle était partie sans rien dire, qu'elle l'avait abandonné, et il ne s'en était pas encore remis. Ce n'était pas qu'un chagrin d'amour qu'il vivait à ce moment-là, c'était du désespoir. Jessica Drew, tel était son nom. Une délicieuse brune au sourire angélique, et aux yeux étincelants. C'était un rayon de soleil dans sa vie bien sombre, un espoir, et il avait accepté de tout laisser derrière lui pour elle, après une année ensemble, il était même prêt à l'épouser, fort heureusement, il n'avait pas encore acheté cette bague super chère qu'il avait vu à la bijouterie l'autre jour. Par un beau matin, le bel homme s'était réveillé et elle était déjà partie. Jessica n'était pas parfaite, elle avait d'ailleurs beaucoup de problèmes, et Geralt se donnait corps et âme pour l'aider, jusqu'à ce que ces problèmes commençait à lui coûter une partie de son âme. Plus il intervenait, plus la situation s'aggravait et ça devenait de pire en pire. Au final, il ne pouvait pas trouver les mots ni la volonté pour la sauver et elle avait vite finit par perdre espoir en leur relation.

Peut-être qu'il ne parvenait pas à retrouver son sourire parce que quelque part au fond de lui, Geralt savait qu'il était tout aussi fautif qu'elle. C'était pour cela qu'il ne pouvait pas lui en vouloir, son impuissance. Quoi qu'il en soit, le vent l'avait vite fait redescendre de son nuage, il remonta la fenêtre un peu plus, vu qu'il commençait à faire un peu trop froid. Geralt alluma ensuite sa radio et quelle surprise,Blind Faith- Can't find my way home. Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas écouté cette magnifique chanson qui le rendait nostalgique à chaque fois qu'il l'entendait. Il avait une histoire assez particulière avec cette chanson, l'ayant d'abord entendu avec son père peu de temps après son dixième anniversaire, elle l'avait aidé à oublier de nombreux enfer qu'il traversait quotidiennement dans notre cruelle société. On dirait bien qu'elle ne l'avait pas laissé tomber, elle. Il afficha un sourire aux coins des lèvres et se mit à chanter à son tour à haute voix.

Avant que Böschen ne s'en rende compte, il s'était un peu égaré, enfin, il pouvait facilement se retrouver, juste qu'il s'était un peu trop éloigné de chez lui. La route était un peu déserte, il n'avait pas rencontré du trafic depuis une bonne dizaine de minutes désormais, et là, le destin allait lui laisser une surprise sur la route. Effectivement, le bel homme remarqua une jolie blonde au bord de la route qui lui faisait signe de s'arrêter. Mille questions passaient par sa tête à ce moment-là, mais il s'arrêta lentement. Il avait baissé le volume de la radio pour mieux l'entendre. Elle avait une voix douce et ressemblait beaucoup à Jessica. A un moment donné, il avait cru que c'était elle mais avec une couleur de cheveux différentes. "Emmenez-moi n'importe où, à l'autre bout du monde s'il le faut." Cette phrase l'avait laissé ébahi, c'était probablement une autre âme perdue elle aussi. Sans dire quoi que ce soit, il ouvra la portière pour elle et serra le volant avec ses mains. Une fois que la jeune demoiselle s'est installée, il appuya sur le champignon et augmenta le volume de la radio à nouveau.

Les minutes passèrent en un clin d’œil, et ils se retrouvèrent enfin devant sa villa immense. Geralt ouvra la porte électrique avec une télécommande et se stationna devant son garage. Il ouvra ensuite la porte et sortit de son véhicule.Toujours silencieux, il s'avança lentement mais sûrement de l'entrée de son domicile. Il sortit ses clés pour ouvrir la porte et attendit que la belle inconnue le suive avant de la refermer tout de suite après. Il entra une combinaison dans le boîtier pour empêcher l'alarme silencieuse de se déclencher.  "Suis-moi." Dit-il. Il alla ensuite dans le salon, saisit une bouteille de whisky ainsi que deux verres. Il les remplit ensuite et en donna un à l'inconnue, qu'il laissa toute seule vu qu'il avait bien envie d'une douche. Mais avant, il décida de se prononcer et déclara "Fais ce que beau te semble, je me doute bien que tu n'en es pas une mais tu peux voler les oeuvres d'art aussi si tu veux, ça te fera une bonne somme d'argent, de quoi recommencer ta vie à nouveau. Je vais aller prendre une douche moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madsounds.forumactif.org/t1269-se-consumer-sans-consommer-marylin http://madsounds.forumactif.org/t1280-si-je-me-mets-a-genoux-c-e
avatar
Marylin Wilkes



(P)RIEZ

MESSAGES : 174
NAME : léa - marrypopers.
CRÉDITS : merci à MØRPHINE.
JOB : s'occupe de son élevage de chiens et organise des combats. également bénévole dans une église.
COEUR : à pendre, voué au seigneur.
mad sounds in your ears

MessageSujet: Re: If the heavens ever did speak ... (geralt)   Ven 27 Mai - 20:23


Tes cheveux volent devant ton visage pendant que tu t'installes à la place du mort dans son véhicule. Quelques mèches sont éparpillées sur le haut de ton crâne en une masse difforme. Tu passes une main dans tes cheveux pour les remettre en ordre puis souffle un coup en le regardant. Il ne dit rien. Il n'a pas de langue ? Tu n'es pas une grande bavarde toi non plus mais tu aurais aimé échanger au moins des banalités, du genre "tu t'appelles comment ?" ou encore "il fait beau aujourd'hui". Mais non, rien de tout cela. Au lieu de cela, il conduit, concentré sur la route, il ne la quitte pas des yeux. Comme s'il n'osait pas te regarder. Toi, t'es tranquille, heureuse de ne plus être sur le bord de la route à montrer ton pouce aux passants en priant pour qu'ils s'arrêtent à un moment ou un autre. Tu fermes alors les yeux et laisse tes pensées se bercer au rythme de la music. C'est doux, c'est bon, calme, apaisant. Tu ne sais pas où il t'emmènes, il peut très bien être un fou, un criminel, tu t'en moques. Tu le suis, parce que pour le moment, tu n'as rien à perdre. Pour le moment. Alors tu le laisses faire, tu ne poses aucune question, comme si tout cela n'avait pas d'importance. Tu n'avais nul part où aller de toute manière.

Ce n'est qu'après un bon moment que la voiture s'arrête, devant une somptueuse villa. Chic et sobre à la fois, tout ce que t'aimes. Tu le suis. Tu ne parles toujours pas. il n'est pas du genre bavard apparemment, ce n'est pas plus mal. Une fois à l'intérieur, tu le vois servir des verres de whisky, et t'en tendre un. Il te dit ensuite que tu peux voler des objets si cela te tente. Ca te fait sourire. C'est étrange et amusant à la fois. Evidemment, il n'est pas question que tu le fasses, tu n'as jamais été une voleuse. Voler est un péché très fort. On ne rigole pas avec ça. Tu le regardes partir, le verre encore à la main. Tu trempes timidement tes lèvres dans le liquide sombre en regardant autour de toi. C'était d'un très bon gout, une décoration en parcimonique. Tu souris en pensant à ce mot que tu viens d'inventer, ce mot transformé en adjectif. Tu ne sais pas trop ce que tu es sensée faire maintenant. Tu peux t'asseoir ? Faire comme chez toi ? T'as un petit creux, tu vas tout de même pas te servir. Mais toutes tes pensées cessent lorsque tu vois l'apparition d'un être magique. Un chien. Il est de l'autre côté de la porte vitrée, à te regarder. Gueule ouverte. Quel bel animal, tu as toujours été une amoureuse des animaux et en particulier par les chiens. Tu ouvres alors la porte qui donne sur un jardin, referme derrière toi et t'accroupis pour caresser la bête. Ce que t'es beau. Tu t'assoies par terre, en tailleur pour mieux pouvoir le caresser, tu commences par la tête, les oreilles, un peu tout le corps. Il a l'air de t'aimer et joue un peu avec toi en se frottant contre toi menaçant de te faire tomber. Tu ris aux éclats en continuant de le gratouiller. Eh bah, t'es plus démonstratif que ton maître toi. Prenant un petit morceau de bois échoué par terre, tu t'amuses à lui faire attraper alors que tu le mets le plus haut possible, sans te lever. Après avoir joué un petit moment, tu le prends contre toi en caressant ses poils. Je m'appelle Marylin, mais tu peux m'appeler Mary, et toi ? Tu es trop occupée à t'occuper de lui, tu n'entends pas les bruit de pas derrière toi.


☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆. ☆.。.:*・°☆.。.:*・°☆.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
je me mets à genoux, uniquement pour prier.
LA RELIGION C'EST COMME TA BITE, T'ES GENTIL, TU EVITES DE LA MONTRER A TOUT LE MONDE, IL Y A DES ENDROITS PREVUS POUR CA. MERCI. ~ byendlesslove.


LES RIDES, C'EST LA VIE !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: If the heavens ever did speak ... (geralt)   Lun 6 Juin - 17:21

Geralt se déshabilla en deux temps trois mouvements une fois à l'intérieur de sa salle de bain. Il ouvra le robinet et laissa l'eau chaude couler le long de son corps, lui procurant un plaisir intense, il se sentait si léger, comme si son corps avait rajeunit de plusieurs années tout à coup. Cela faisait un bon bout de temps qu'il n'avait pas pu profiter d'une si bonne douche. Bien évidemment, Geralt aurait bien aimé y rester pendant un long moment, voir même ne pas en sortir du tout, mais il avait une invité avec lui et il devait s'en occuper. Il ferma le robinet et sortit de la salle de bain, sa taille recouverte avec une serviette tandis qu'il utilisait une autre pour s'essuyer ses beaux cheveux.Le bel homme se rendit à sa chambre pour enfiler un t-shirt manche courte gris et un short blanc. Il referma son armoire et quitta sa chambre pour aller rejoindre la belle demoiselle. Ce dernier se demandait bien ce qu'elle était entrain de faire, si elle avait volé quoi que ce soit comme il lui avait dit de faire toute à l'heure. A sa grande surprise, une fois arrivé au salon, il remarqua que tout était toujours là, enfin, tout sauf la belle blonde. Il n'avait pas besoin de regarder plus loin pour la retrouver, elle était dans son jardin entrain de jouer avec Matt, son berger allemand. Bizarre, lui qui d'habitude déteste tout les invités de Geralt. Un sourire se tissa sur son visage en les voyant jouer ensemble ainsi, c'était assez mignon à voir. Après quelques secondes de réflexion, le beau brun décida de les rejoindre. Dés que Matt avait vu son maître derrière la demoiselle, il courut vers lui et sauta pour le plaquer par terre, il se mit ensuite au-dessus de lui et lui lécha son visage encore et encore, Geralt avait beau se débattre, il ne pouvait pas éloigner son museau de sa bouille. Il se mit alors à le caresser de partout jusqu'à ce qu'il se soit calmé. Ensuite, celui-ci se remit sur ses pieds et prit la parole à nouveau. "Marylin hein, c'est un beau prénom je trouve. Je m'appelle Geralt, lui c'est Matt, c'est mon amour pour Daredevil qui m'a poussé à lui donner ce nom." Il parlait bien sûr du super héros aveugle de Marvel, Matt Murdock, il lisait beaucoup les comics durant son enfance et c'était son préféré. Il laissa Matt tout seul, à contre coeur bien sûr, et entra à l'intérieur de sa villa prestigieuse une nouvelle fois.

Il se servit un autre verre d'alcool et déposa son fessier sur le canapé pour le boire d'une seule gorgée. Il attendit que Marylin s'installe à son tour pour prendre la parole à nouveau. D'une voix douce, il lui demanda "Alors, tu imagines bien que j'ai des questions pour toi. Que faisais-tu dans la route comme ça ? Tu t'es faite jetée par ton fiancé ou quelque chose du genre?" Il pouvait le voir dans ses yeux, elle aussi était une âme torturée comme lui, elle avait beaucoup de choses enfouies dans son cœur fragile et par pure curiosité, il comptait bien les dénicher une par une car pour une raison qui lui était toujours inconnue, il avait bien envie de mieux la connaître cette belle blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: If the heavens ever did speak ... (geralt)   

Revenir en haut Aller en bas

If the heavens ever did speak ... (geralt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Geralt de Riv
» Geralt de Riv, guerrier divin d'Alpha [Terminée]
» Lordz Team Speak (NTW3)
» Segment Rey Mysterio
» Do you speak Korean ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAD SOUNDS :: rps-